La Carte Européenne d’Assurance Maladie

europeenne assurance maladie france

Chaque pays du territoire européen offre aux étrangers de nombreuses raisons de voyager pour le travail, les vacances, les stages, ou encore les études. En effet, les règles établies par l’Union Européenne donnent l’accès à la libre circulation des personnes. Ces lois ont pour objectif de faciliter les démarches et les procédures administratives afin d’offrir une excellente couverture aux résidents européens en termes de soins médicaux. La Carte Européennes d’Assurance Maladie est l’une des solutions pour alléger d’une part l’accès aux soins sur le territoire européen et d’autre part le remboursement des frais médicaux.

Qu’est-ce que la Carte Européenne d’Assurance Maladie ?

La Carte Européenne d’Assurance Maladie ou CEAM est une carte d’assurance qui donne la garantie au détenteur d’être prise en charge en cas de problème de santé. Elle est utilisée uniquement en cas de séjour temporaire dans un pays du territoire européen. Peu importe le motif de votre séjour (stage, vacances, études, etc.), la CEAM peut vous être utile en cas de problème de santé. Plus d’informations sur le site sante-mobility.com.

Nominative et individuelle, la Carte Européenne d’Assurance Maladie est délivrée gratuitement. En d’autres termes, chaque membre de la famille est obligé de posséder sa propre carte, même les enfants. En France, les cartes européennes d’assurance maladie délivrées ont une durée de validité de 2 ans.

Sans démarche ou procédure préalable auprès de l’institution de votre pays, la CEAM vous donne accès au système de santé public de l’État dans lequel vous séjournez. Elle est utilisée suivant les mêmes démarches que les assurés de l’État concerné. Vous avez juste à présenter votre Carte Européenne d’Assurance Maladie à votre prestataire de soins pour être prise en charge. Cependant, la CEAM ne prend pas en charge tous les soins médicaux. Seuls les soins nécessaires sont pris en compte. Elle couvre aussi les maladies préexistantes ou chroniques, la grossesse et même l’accouchement. Mais si vous voyagez afin de vous faire soigner, la CEAM ne peut pas couvrir vos soins. Cette carte ne couvre pas les soins programmés à l’étranger, les soins donnés à bord d’un bateau de croisière, les traitements en clinique privée ou en cas de rapatriement.

Comment fonctionne la CEAM ?

La Carte Européenne d’Assurance Maladie est valable en Islande, en Suisse, en Norvège, au Liechtenstein et dans tous les pays membres de l’Union Européenne. Au cas où vous recevez des traitements médicaux à l’étranger, l’hôpital prestataire de soins va s’adresser à votre assurance afin de recouvrer les frais. Le recouvrement se fera en prenant en compte les différentes conditions de votre assurance ainsi que le montant de la franchise. Ensuite, votre assurance établit sa part de remboursement et celle qui vous revient. Autrement, la démarche est exactement la même selon les règles de l’État dans lequel vous séjournez.

visa passeport

Dans le cas où les traitements sont gratuits pour les locaux, les résidents bénéficient aussi des mêmes droits. Vous n’aurez donc pas à verser d’avance de frais médicaux. Dans le cas où les traitements sont payants pour les locaux, le résident devra payer l’intégralité des soins effectués. Ensuite, il peut demander un remboursement auprès de l’organisme d’assurance maladie de son pays d’accueil. Il peut aussi opter pour un remboursement auprès de son assurance maladie une fois de retour en France. Mais attention, les traitements médicaux gratuits sur le territoire français ne le sont pas forcément dans les autres pays de l’Union Européenne. Il est donc important de se renseigner avant de prendre le départ.

Faut-il une assurance voyage ou expatrié en complément de la CEAM ?

La Carte Européenne d’Assurance Maladie présente quelques limites. Même si elle vous permet de recevoir des soins nécessaires en cas d’hospitalisation à l’étranger, elle ne peut se substituer à l’assurance voyage ou à l’assurance expatriation. En effet, elle ne recouvre pas la garantie assistance rapatriement en cas de grave accident ou de maladie sévère où un rapatriement est nécessaire. De plus, elle ne vous permet pas de bénéficier d’un remboursement intégral en cas de consultation par exemple. Il est donc fortement recommandé d’opter pour une assurance voyage privée en complément à la Carte Européenne d’Assurance Maladie.

En dehors de l’assurance voyage privée, vous pouvez également opter pour une assurance expatrié. Ce type d’assurance est recommandé surtout si vous voyagez pendant au moins un an. L’assurance expatrié prend en charge les urgence ainsi que tous les soins quotidiens. En effet, l’objectif de l’assurance expatrié est de se substituer à un institut de remboursement de frais médicaux dont vous pourrez bénéficier dans votre pays d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.